LE PLASTIQUE C’EST ARCTIC-STIQUE

D’aussi loin que remonte mes souvenirs, mon regard à toujours été tourné vers la mer. D’origine insulaire, j’ai grandis au contact d’un territoire marqué par son rapport à l’océan. Véritable héritage familial et culturel, je me sens aujourd’hui intrinsèquement lié à cette nature.
Rêveur, curieux, créatif et profondément naturaliste, je nourris depuis mon plus jeune âge l’envie de réunir et partager mon intérêt pour l’art et la mer.  Durant mes études en design, je me suis particulièrement questionné sur le rôle que l’art devait jouer dans notre rapport à la nature. La production artistique à t-elle son mot à dire dans la sensibilisation, la transmission et la transformation de notre regard sur l’environnement ? Peut-elle devenir un outil de médiation afin de témoigner et communiquer sur des problématiques écologiques ? L’art est-il vraiment fait pour rester dans le milieu de l’art, ou n’est-il justement pas destiné à s’en affranchir ?  Ce travail de recherche m’a permis d’élargir mes problématiques, ma réflexion, mais surtout de vouloir associer ma pratique artistique à une approche scientifique, notamment en océanographie
À mon sens, l’exploration et l’expérimentation d’une dynamique créative transdisciplinaire, conduit artistes et scientifiques à devenir conjointement des chercheurs de forme, d’esthétisme et de concept. Il me semble important aujourd’hui, qu’une conscience collective s’éveille en faveur de la protection de l’environnement. Je suis convaincu que cela se fera grâce à la réunification des savoirs et à la transmission de ceux-ci. Je pense sincèrement que la recherche scientifique mêlée à la production artistique peut devenir un moyen de sensibilisation considérable, dépasser les frontières et se transformer en un outil de médiation riche, sensible et poétique, dans lequel chacun sera capable de s’y projeter.

Texte_Equipe_Equipe