69°48’353 51°13’W : la falaise aux milles et un oiseaux !



Chaque nouvelle journée passée à bord d’Atka est un émerveillement !

 

Ce matin en quittant le petit village de Qeqertaq, nous sommes loin d’imaginer le spectacle qui nous attend. Nous naviguons depuis deux bonnes heures dans un décors somptueux, quand soudain une lignée d’oiseaux blancs posés sur un iceberg à la dérive, attirent notre attention. Leurs frêles silhouettes se détachent du ciel. Certains coquets se toilettent, tandis que d’autres plus aventureux, se lancent du haut du colosse de glace pour embrasser la surface de l’eau. Libres comme l’air ! Nous n’avons qu’à pousser notre curiosité dans leurs traces aériennes. Au loin, une immense falaise se dresse. De longues trainées blanches laissent présager d’une intense activité ornithologique. Nous amorçons une approche. Une cacophonie étouffée confirme nos intuitions. Ces falaises sont belles et bien habitées et pour cause ! Nous sommes bientôt entourés par le vol de milliers d’oiseaux. Ils ont tous élu domicile ici pour l’été. Cormorans, mouettes, goélands, guillemots s’affairent : l’heure est à la reproduction. Les couples se scindent. Les uns couvent, les autres partent chercher de quoi nourrir les futurs rejetons affamés. Un ballet incroyable se déroule juste au dessus de nos têtes.

 

Un va et vient incessant, à en avoir le tournis ! Après une petite demie heure passée à observer le monde des oiseaux nous reprenons la route vers de nouvelles sensations arctiques